Cyclisme/Championnat national couplé au «Vélo pour tous» : La résurection du cyclisme nigérien ()

Dans le cadre de ses activités visant à redynamiser le cyclisme au Niger, la Fédération nigérienne de Cyclisme, a organisé dimanche dernier, le championnat national couplé à la journée ''vélo pour tous''. La cérémonie de lancement de ces deux activités s'est déroulée à la devanture du Centre Aéré de la BCEAO, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum, de la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, du président de la Fédération Nigérienne de Cyclisme, des présidents des fédérations sœurs et de plusieurs invités et amoureux de la ''petite reine''.
Ce championnat intervient après un autre pari gagné par la fédération à savoir l'organisation, il y'a quelques mois du Mini tour du Niger. Ces activités s'inscrivent dans la nouvelle dynamique du président de la Fédération à redynamiser le cyclisme et à redorer l'image de notre pays dans ladite discipline au plan régional voire internationale connaissant la place qu'occupait jadis notre pays relativement au cyclisme. En ce qui concerne le vélo pour tous, c'est le ministre de la Jeunesse et des Sports qui a donné le coup d'envoi avec à ses côtés le président de la Fédération Nigérienne de cyclisme ainsi que l'ancienne vedette du cyclisme M. Adamou Djibo. Ainsi, jeunes filles et garçons ont pris part à la randonnée pour accompagner les actions entreprises par la fédération Nigérienne du cyclisme.
S'agissant de la coupe nationale, elle a mis aux prises une trentaine de coureurs venus de six (6) régions du pays sur une distance d'environ 120 km. A l'issue de l'épreuve, c'est Djibril Hassan de l'ARTP qui a remporté la première place, il est suivi de M. Aminou Gado de l'AS/Police, tandis que Mahamadou Ousseini de Wassika Express s'est classé 3e. Après avoir donné le coup d'envoi du ''Cyclisme pour tous'', le ministre de la Jeunesse et des Sports a d'abord salué les initiatives de la Fédération Nigérienne de Cyclisme.
Moctar Kassoum a par ailleurs apprécié le dynamisme de la dite fédération qui, à travers ses actions, contribuera à développer le cyclisme nigérien et à améliorer la capacité de nos coureurs à mieux affronter les rencontres internationales. C'est pourquoi le ministre a réitéré la volonté du gouvernement à soutenir les efforts de l'équipe dirigeante de la Fédération Nigérienne de Cyclisme dans l'accomplissement de ses missions consistant à promouvoir le cyclisme.
Pour sa part, le président de la Fédération Nigérienne du Cyclisme M. Hamidou Saley Amadou a renouvelé ses engagements à faire du cyclisme, une discipline qui gagne et une référence aux niveaux régional et international. C'est dans ce cadre qu'ils comptent très bientôt organiser d'autres activités afin de mieux préparer les cyclistes nigériens aux éventuelles compétitions. Pour ce faire, dit-il « la Fédération a besoin du soutien de tous pour poursuivre ses actions en vue du rayonnement de nos ambassadeurs à toutes les compétitions régionales et internationales».

Laouali Souleymane(onep)
www.lesahel.org



Categorie: Sport
Source: Le Sahel
Date: 02/03/2017


Revue de Presse : Sport