Visite de la Première Dame Lalla Malika Issoufou dans le département de Kollo : 195 millions de FCFA de don aux populations de Kollo ()

Après les régions d'Agadez et de Diffa en début de semaine, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali, a effectué le week-end dernier, une visite dans la région de Tillabéri, notamment dans le département de Kollo. Elle s'est ainsi rendue à Tondigamey, Kirtachi, Kollo et à Liboré Tonkobongou. Dans toutes ces localités, Dr Lalla Malika Issoufou, a au nom de sa Fondation, fait des dons aux centres de santé intégrés, aux écoles, et aux populations. Des dons dans le département de Kollo dont le montant est d'environ 195 millions de FCFA.
La première destination de la Première Dame samedi matin, a été le village de Tondigamey dans la commune rurale de Hamdallaye. En arrivant dans ce village, Dr Lalla Malika Issoufou, accompagnée des épouses du Premier ministre et du président de l'Assemblée Nationale, des membres du gouvernement, et des responsables de la Fondation Tattali Iyali, a été chaleureusement accueillie. Toutes les populations de ce village situé à la lisière du Zarmaganda, ont laissé leurs occupations quotidiennes pour venir rendre un hommage mérité à Dr Lalla Malika Issoufou et à sa Fondation Tattali Iyali pour ses nombreuses interventions en faveur des personnes vulnérables.
La Première Dame a eu droit à un véritable bain de foule sur toute la voie menant au Centre de santé Intégré de Tondigamey. A l'occasion de la cérémonie d'inauguration de ce CSI gracieusement offert à son village par Elhadj Soumana Amadou, les femmes des groupements du réseau «Begué» de Tondigamey, ont exprimé leur reconnaissance à Dr Lalla Malika Issoufou qui est la première Première Dame du Niger à avoir foulé le sol de Tondigamey depuis l'indépendance de ce pays. Les femmes du village ont profité de cette occasion pour demander à la Fondation Tattali Iyali de Dr Lalla Malika Issoufou, un appui en motopompes pour le maraichage en vue de mener des activités génératrices de revenus.

Le ministre de la Santé Publique, M. Mano Aghali, a dans son intervention indiqué que ce CSI dont le coût est estimé à 93 millions Fcfa, couvrira non seulement Tondigamey, mais aussi plusieurs localités environnantes. M. Mano Aghali a lancé un appel aux compatriotes qui le peuvent, d'emboiter le pas à Elhadj Soumana Amadou dans cet élan de patriotisme. Il a remercié la présidente de la Fondation Tattali Iyali pour l'appui au secteur de la santé, ainsi que tous les partenaires de son ministère pour l'accompagnement qu'ils ne cessent d'apporter au secteur de la santé. Parlant de la Campagne Africaine pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, M. Mano Aghali a souligné que toutes les deux heures, il y a une femme qui meurt en donnant la vie.
Dans le monde, environ 1400 femmes meurent tous les jours de suite de complications de grossesse, de l'accouchement et du post partum ou survivent avec des séquelles. Le risque pour une femme de mourir de ces complications est de 1 sur 16 dans les pays de l'Afrique au sud du Sahara, alors que ce même risque est de 1 pour 3800 dans les pays développés selon l'OMS.

Le ministre de la Santé Publique a enfin rendu un hommage à tous les partenaires du Niger qui œuvrent sans relâche au bien être des femmes et des enfants au Niger, avant de remettre un témoignage officiel de satisfaction à Elhadj Soumana Amadou pour service rendu à la nation. Après une visite guidée des locaux du nouveau CSI, la délégation de la Première Dame a mis cap sur Kirtachi.
Les populations des villages traversés par le cortège de Dr Lalla Malika Issoufou sont sorties nombreuses pour l'ovationner le long du trajet. A Dagari, Babangata, Sounga Béri, Tiraferi, kadi Koira, Sounga Peulh et Sounga Dossado, la foule s'est amassée le long de la voie pour acclamer Dr Lalla Malika Issoufou. Le clou de cet accueil a été l'arrivée à Kirtachi ou de milliers de personnes attendaient la Première Dame dans la cour du CSI de la localité. Ambiance de fête, étalage de la richesse culturelle du terroir, les habitants de Kirtachi ont mis les petits plats dans les grands pour réserver un accueil des grands jours à la Première Dame. Le jeu en valait la chandelle, car outre la réhabilitation et la clôture du CSI, l'électrification du CSI et du CEG, l'approvisionnement en produits pharmaceutiques, la Fondation Tattali Iyali, a fait don de matériel informatique au CEG de la localité.
Le Maire de la Commune rurale de Kirtachi, M. Amadou Djibo, a salué l'appui apporté aux populations de sa localité par la Première Dame. Le Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Assimiou Diabiri, a rappelé tous les appuis apportés par la Fondation Tattali Iyali à la région de Tillabéri. A l'issue de cette cérémonie, Dr Lalla Malika Issoufou a effectué une visite guidée du CSI de Kirtachi. Elle s'est ensuite rendue au CEG de la localité pour remettre un lot d'ordinateurs au responsable de l'établissement. La Première Dame et sa délégation ont prononcé une Fatiha sur la tombe du Pr Abdou Moumouni Dioffo, père de l'énergie solaire avant de quitter Kirtachi. A Kollo où Dr Lalla Malika Issoufou est arrivée sous une pluie fine, les populations très mobilisées, ont tenu à lui réserver un accueil digne de son rang.
Le préfet du département de Kollo, a su bien exprimer les sentiments de la population de son entité. «Nous nous apprêtons à recevoir de votre fondation des motopompes, des moulins à grain, et des vivres. Vous ne pouvez pas imaginer combien vous touchez du doigt une des principales préoccupations de l'importante frange de la population du département dont j'ai la charge : la composante féminine. En effet, moudre le grain et tirer l'eau pour arroser les plantes, sont les soucis constants des femmes de Kollo » a dit le préfet. Dr Lalla Malika Issoufou a fait don de 125 tonnes de vivres, 110 motopompes, 22 moulins à grain et des lots médicaments, destinés aux 11 communes du département de Kollo. Au niveau du Centre de Santé Intégré de Liboré Tonkobongou, où elle s'est rendue en début de soirée, la Première Dame a fait un don de médicaments avant de visiter les locaux du CSI.

Oumarou Moussa Envoyé spécial(onep)



Categorie: Société
Source: Le Sahel
Date: 15/06/2015


Revue de Presse : Société