Visite de la ministre de la Communication à l'ONEP : Insuffler une nouvelle dynamique axée sur la diversification de l'information ()

La ministre de la Communication, Mme Amina Moumouni, a effectué, hier matin, une visite de prise de contacts et d'échanges avec les agents de l'Office national d'édition et de presse (ONEP). La ministre Amina Moumouni, qu'accompagnaient ses principaux collaborateurs dont la Secrétaire générale du ministère, Mme Dantia Gali Adam Fadjimata, a été accueillie à l'ONEP par le président du Conseil d'administration, M. Sani Ango, le Directeur général, M. Mahamadou Adamou et les principaux responsables de l'Office.
Après le cabinet du Directeur général de l'Office où celui-ci lui a souhaité la bienvenue et lui a présenté le programme de la visite, la ministre Amina Moumouni s'est fait présenter par les différents responsables la salle de la rédaction, la salle de la PAO (publication assistée par ordinateur), la rédaction en ligne, la section photo, l'atelier de photogravure, le service Diffusion et routage, le chantier où doit être installée la nouvelle presse acquise par l'Office, l'imprimerie et la documentation de l'ONEP. Aussitôt après ces
visites, la ministre de la Communication a rencontré les responsables et le personnel de l'Office national d'édition et de presse (ONEP). L'honneur est revenu au Directeur général de l'Office de présenter sa structure à la ministre Amina Moumouni et à sa délégation.
M. Mahamadou Adamou a d'abord indiqué que « le personnel de l'Office est actuellement composé de 111 agents, dont 80 permanents parmi lesquels nous avons 31 personnels de Direction, 15 d'encadrement, et 34 d'exécution. Il y a également 21 collaborateurs externes, 6 appelés du service civique, 5 stagiaires, et 2 prestataires de service. L'ONEP a pour missions essentielles la collecte et le traitement des informations, la confection, la fabrication et la diffusion de deux publications, à savoir le quotidien ''LE SAHEL'' et l'hebdomadaire «SAHEL DIMANCHE », la gestion des activités de publication et d'impression, la recherche et l'insertion des messages publicitaires. La vocation principale de l'ONEP demeure la poursuite de sa mission de service public...
L'office dispose aussi d'une Rédaction en ligne dont la vocation est de donner l'information en temps réel. Créée en 2014 grâce à un financement de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), cette rédaction vise à donner une meilleure image du Niger sur la toile ».
Selon le Directeur général Mahamadou Adamou, «pour ce qui est des ressources financières de l'office, elles proviennent essentiellement de la subvention d'équilibre allouée par l'Etat, des retombées de la publicité, ainsi que des dons et legs de certains partenaires. Ce qui a permis à l'ONEP de lancer un vaste programme de modernisation... Cet élan de renouveau doit se poursuivre à travers plusieurs axes, notamment l'installation dans les meilleurs délais de la chaîne complète d'impression, la diversification de nos produits, l'augmentation de la pagination de nos journaux, la création de plusieurs rubriques beaucoup plus attractives et une offensive plus poussée vers les travaux de ville, en matière d'impression et d'édition ».
Poursuivant son exposé, le Directeur général de l'ONEP a affirmé que, «dans le volet infrastructure, l'Etat a débloqué 200 millions de FCFA pour la construction du bâtiment annexe dont les travaux avancent normalement. Pour cette année, l'Etat a inscrit sur le budget national une enveloppe de 100 millions pour parachever le bâtiment. Mieux, a-t-il ajouté, «au niveau de la Direction générale, et dans le cadre de notre politique d'un dialogue franc et sincère, nous avons signé un protocole d'accord avec les partenaires sociaux. C'est ainsi que nous avons commencé à mettre en application certains points de l'accord, comme l'application de la nouvelle grille salariale et le rehaussement des salaires des auxiliaires, et ceci dans l'optique de remettre l'ensemble de nos agents au travail ».
Par ailleurs, direction après direction, M. Mahamadou Adamou a enfin passé en revue les avancées et défis enregistrés par l'ONEP, Office créé par l'Ordonnance n° 89-26 du 8 décembre 1989 en lieu et place de la Direction de la presse écrite et des publications (DPEP), alors direction centrale de l'ex-ministère de l'Information. Ainsi, « sur le plan commercial, nous allons maintenir la dynamique, mais également prospecter d'autres canaux pour mobiliser plus de ressources financières à travers les publicités. A cet effet, nous allons ériger des supports publicitaires (panneaux et affiches) pour faire la promotion de l'ONEP. Nous envisageons la création de dépôts (Kiosques de vente), à Niamey et à l'intérieur du pays ; une offensive vers les sociétés de transport afin de les amener à intégrer le prix du journal dans le ticket du voyage et certaines compagnies de transport aérien».

Au plan technique, a continué le DG de l'ONEP, « parmi les programmes majeurs que nous poursuivons à l'heure actuelle, la modernisation du plateau technique de l'Imprimerie constitue une grande priorité. En effet, nous trouvons qu'il est aberrant que l'imprimerie continue d'être supportée par les recettes publicitaires générées par les journaux. Au demeurant, les deux (2) machines Heidelberg de type KORD utilisées pour l'impression des journaux se trouvent dans un état vétuste, tandis que les pages couleur de « Sahel Dimanche » sont tirées au niveau de la NIN». Pour M. Mahamadou Adamou, « au niveau de la Rédaction, nous avons un programme axé sur la diversification et le renforcement du contenu de nos deux publications, notamment à travers la création de nouvelles rubriques plus attrayantes. Dans cette même optique, nous avons l'ambition de compléter et de renforcer le dispositif des Centres régionaux en vue de répondre à notre vocation de média de portée nationale ».
Evoquant un tout autre sujet, M. Mahamadou Adamou a affirmé que, « pour la Direction commerciale, l'objectif majeur porte sur la couverture du territoire national dans la distribution de nos journaux ». Enfin, M. Mahamadou Adamou a indiqué qu'« au niveau de la Direction des Affaires Administratives, la préoccupation du moment porte essentiellement sur le renforcement des ressources humaines en quantité et en qualité. En effet, nous accusons des insuffisances assez criardes en personnel eu égard à l'ampleur des tâches dévolues à l'Office ».
Evidemment, il reste beaucoup à faire car, selon M. Mahamadou Adamou, « au titre des difficultés rencontrées, on notera la faiblesse de la subvention d'équilibre et le retard dans sa mise à disposition.
S'ajoutent également le poids des Impôts, l'obsolescence du plateau technique de l'imprimerie, et l'accumulation des arriérés des Ministères qui s'élèvent actuellement à 163 Millions de Francs CFA ».
Fort heureusement, « en perspective, la construction d'un bâtiment suit son processus normal. Et avec l'acquisition d'une chaîne complète, l'ONEP va inverser très bientôt cette tendance qui fait que ça soit les journaux qui prennent en charge l'imprimerie. ''Le Sahel'' et ''Sahel Dimanche'', en plus de l'information institutionnelle, ont déjà commencé à ouvrir leurs colonnes aux articles de société, culture et économie ainsi que des analyses, commentaires, enquêtes, etc. La création de nouvelles rubriques suit son cours et l'augmentation de la pagination des journaux («Le Sahel» et «Sahel
Dimanche ») est une réalité. En effet, le quotidien ''Le Sahel'' a évolué de 12 pages en 2011 à 20 pages depuis 2015.
Quant à l'hebdomadaire ''Sahel Dimanche'', il a évolué, dans la même période, de 20 pages à 28-32 pages aujourd'hui. Cette même publication qui était jusqu'en 2011 entièrement en noir-blanc, est passée à la semi-couleur. Pour aller de l'avant dans la nouvelle dynamique de changement l'ONEP peut tirer un meilleur apport du partenariat que notre Rédaction a noué, au cours de l'année 2014, avec des journaux publics des pays de la sous-région, dont ''Fraternité Matin'' (Côte d'Ivoire),
''Sidwaya'' (Burkina Faso), ''La Nation'' (Bénin) et ''Le Soleil'' (Sénégal) à travers le Groupement des Editeurs de la Presse Publique Ouest Africaine (GEPPAO) ».
Répondant au Directeur général et au personnel de l'ONEP, la ministre Amina Moumouni les a remercié et « assure le soutien du ministère ». Elle a cependant demandé aux responsables de l'office d'«ouvrir les colonnes de nos journaux pour faire face à la concurrence des journaux privés. En cette ère de renaissance culturelle, c'est à vous d'être les vecteurs du changement de comportement tout en rendant les deux journaux attractifs ».
La parole fut enfin donnée aux délégués du personnel pour présenter leurs doléances à la ministre de la Communication. Celles-ci sont relatives à l'application de la nouvelle grille salariale de 2012 non encore entrée en vigueur en Avril-Mai 2016 comme promis, à la formation des journalistes de l'Office, aux véhicules de reportages, au fonds social pour lequel le personnel exige un bilan depuis trois ans, à l'exclusion des agents de l'ONEP des voyages présidentiels depuis quelques temps, etc.
Répondant au personnel, la ministre Amina Moumouni a donné quelques instructions à ses collaborateurs notamment par rapport à l'objectif de l'amélioration du contenu des publications, en ouvrant davantage les colonnes des deux journaux édités par l'ONEP aux Nigériens des villes comme à ceux du milieu rural. Elle a précisément invité les agents à apporter leur contribution, à travers des informations utiles et variées, à la dynamique de la renaissance culturelle.
Sur d'autres points plus sensibles soulevés par les agents, tels de l'acquisition de véhicules de reportages et la couverture des missions des plus hautes autorités à l'extérieur, la ministre a promis d'étudier ces questions, avec qui de droit.

Sani Soulé Manzo(onep)
www.lesahel.org



Categorie: Société
Source: le Sahel
Date: 26/05/2016


Revue de Presse : Société