Installation officielle et session inaugurale de la troisième législature du Parlement des Jeunes du Niger : Les députés juniors investis dans leur fonction pour un mandat de deux (2) ans ()

Le 4ème vice-président de l'Assemblée nationale du Niger, l'honorable Mohamed Ben Omar a procédé, samedi dernier au Palais des Congrès de Niamey, à l'installation officielle de la troisième législature du Parlement des Jeunes de la 7ème République du Niger. Conformément à la loi N° 2014-71 du 14 novembre 2014 fixant le nombre des sièges des députés à l'Assemblée nationale, la 3ème législature est composée de 171 jeunes parlementaires. Au cours de l'installation, 166 députés sont présents en l'absence des cinq (5) de la diaspora. La cérémonie s'est déroulée en présence du Secrétaire général du Ministère des Enseignements Secondaires, du président du réseau parlementaire nigérien sur les questions relatives aux parlements des jeunes et de la protection de l'enfant, des députés nationaux et de plusieurs invités.
Les nouveaux députés juniors à l'instar de leurs prédécesseurs ont été sélectionnés sur la base des critères précis dont notamment un excellent résultat scolaire. Ils ont été sélectionnés à l'issue de trois missions de l'Assemblée nationale ayant sillonné l'ensemble du territoire national. C'est ainsi que 166 députés juniors ont été retenus et les cinq autres proviendront de la diaspora après une mission spéciale qui se rendra à l'étranger. L'honorable Mohamed Ben Omar a, au cours de la cérémonie d'installation, rendu un hommage mérité au Président de la République SE Issoufou Mahamadou et au gouvernement pour les efforts consentis pour assurer la sécurité et la quiétude sociale.

Le parlement des jeunes a pour objectif entre autres, l'initiation des jeunes à la procédure législative, le développement de la culture démocratique auprès des jeunes, l'éveil des jeunes à la culture de la paix et de la tolérance, le développement du sens de responsabilité sociale des jeunes, le développement de la participation active des jeunes à la promotion de leurs droits et de leurs devoirs ainsi que la recherche de solutions à leurs problèmes, l'encouragement à l'adoption et la mise en œuvre de plans d'actions relatifs à l'épanouissement des jeunes en particulier dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la formation. «Un tel cahier de charges est un véritable programme d'actions pour outiller notre jeunesse à affronter avec efficacité et détermination les défis qui se posent à la gestion de notre pays », a déclaré l'honorable Mohamed Ben Omar.
Au cours de cette session inaugurale, les jeunes parlementaires sont appelés au toilettage des textes régissant leur institution, notamment l'adoption de leur règlement intérieur et la mise en place du bureau. Le 4ème vice président de l'Assemblée nationale a indiqué que le mandat des députés juniors commence au moment où le leur tire à sa fin. En effet, l'Assemblée nationale va être renouvelée après les élections législatives prévues le 21 février 2016. Elle sera composée de 171 députés conformément à la nouvelle loi fixant le nombre à l'Assemblée nationale.
Il faut enfin préciser que le parlement des jeunes est placé sous la responsabilité du réseau parlementaire sur les questions relatives aux parlements des jeunes et à la protection de l'enfant. Les membres du parlement des jeunes ont un âge compris entre 15 et 17 ans. Le bureau a un mandat de deux ans. Le président du réseau parlementaire sur les questions relatives aux parlements des jeunes et la protection de l'enfant, l'honorable Idrissa Maidaji les a exhorté à être assidus et à respecter leur calendrier si chargé afin de terminer les travaux avant la rentrée des classes ce 4 janvier 2016.
Seini Seydou Zakaria(onep)
www.lesahel.org



Categorie: Société
Source: Le Sahel
Date: 04/01/2016


Revue de Presse : Société