Cérémonie d'inauguration, hier, du Barrage de Katéla, en Guinée-Conakry : Le Président Issoufou Mahamadou y a pris part ()

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier soir de retour de Conakry en Guinée, où il a pris part, le lundi 28 septembre 2015, à la cérémonie officielle d'inauguration du Barrage hydro-électrique de Katéla, en Guinée Conakry.
La cérémonie d'inauguration du barrage de Katéla, qui a été présidée par SE Prof. Alpha Condé, Président de la République de Guinée, s'est déroulée en présence également du Président du Congo, SEM Denis Sassou N'Guesso et du Vice-président du Nigéria SEM. Yemi Osinbajo ainsi que des représentants de plusieurs autres pays.
Dans son allocution d'inauguration, le Président de la République de Guinée, Prof Alpha Condé a salué ses homologues nigériens et congolais qui ont effectué le déplacement pour venir assister, à ses côtés, à l'événement. «On dit que la Guinée est le château d'eau de l'Afrique de l'ouest qui n'a ni eau, ni électricité. Voici le paradoxe guinéen. L'électricité est très importante pour l'Afrique. Beaucoup pensent que nous sommes des rêveurs, alors que comme le dit un penseur, ce sont les rêveurs qui font le monde. Cette électricité ne sera pas pour la Guinée seulement. Cela va nous permettre de développer nos relations avec le Nigeria et Abou Dhabi. Avec l'électricité, nous allons nous industrialiser et cela va nous permettre de réaliser nos potentialités », a indiqué le président guinéen. « Nous allons tout faire pour commencer le barrage de Souapiti. Donc, les travailleurs de Kaléta ne doivent pas s'inquiéter, ils ne seront pas au chômage. Surtout que Souapiti est à 6 kilomètres de Kaléta.», a assuré le Prof Alpha Condé.
Situé à 150 km au nord-est de Conakry, sur le fleuve Konkouré, le Barrage de Katéla est un complexe hydro-électrique doté d'une puissance de 240 MW (3 turbines de 80 MW) qui devrait permettre de résorber une bonne partie du déficit électrique de la Guinée.

Ce complexe est notamment suffisant pour alimenter Conakry, une partie de la Basse Guinée et la Moyenne Guinée.
Lancé en 2011 par le Prof. Alpha Condé, déterminé à résoudre rapidement les problèmes en énergie électrique auxquels est confronté son pays, ce Projet a coûté environ 526 millions de dollars avec une participation de la Guinée évaluée à 25 pour cent (BIDC, Banque Mondiale, Fonds Mubadala d'Abu Dhabi) et les 75 pour cent financés par l'EXIMBANK de Chine.
En effet, la réalisation de ce barrage hydro-électrique fut initialement inscrite dans le projet Energie de l'Organisation pour la Mise en valeur du Fleuve Gambie (OMVG) avec plusieurs composantes, dont la réalisation du barrage de Katéla, celui de Sambagalou, ainsi que la ligne d'interconnexion entre les pays membres de l'OMVG (Sénégal, Guinée, Guinée Bissau et Gambie).
Compte-tenu «des incertitudes qui planaient autour de la construction de Katéla », le Président de la République de Guinée a ordonné le retrait du projet de l'OMVG « afin de le réaliser dans un cadre guinéen tout en restant dans l'esprit sous-régional. »
A l'issue de la visite de ce complexe hydro-électrique, le Président Issoufou Mahamadou a félicité le Prof Alpha Condé pour la rapidité avec laquelle cette infrastructure a été réalisée. «Il a quelques années, Conakry était dans l'obscurité, mais aujourd'hui, elle ressemble à un diamant, quand on la survole la nuit, grâce au Prof Alpha Condé », a dit le Chef de l'Etat.
A son arrivée, lundi matin à l'Aéroport International de Conakry, le Président de la République a été accueilli à la passerelle de l'avion par son homologue guinéen. Les deux hommes d'Etat ont ensuite écouté les hymnes nationaux de leurs pays respectifs avant d'avoir un entretien en tête-à-tête au Salon d'honneur de l'aéroport.
La colonie nigérienne dont les étudiants nigériens en Guinée était également à l'aéroport pour saluer le Président Issoufou Mahamadou.
Lundi, en fin d'après-midi, au moment de quitter Conakry pour Niamey, SE Issoufou Mahamadou a été raccompagné jusqu'à la passerelle de l'avion par le Prof. Alpha Condé.
Le Chef de l'Etat était accompagné dans ce déplacement de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Foumakoye Gado, Ministre de l'Energie et du Pétrole et M. Amadou Harouna, Haut Commissaire au Barrage de Kandadji.
Abdourahmane Alilou AP/PRN
www.lesahel.org



Categorie: Politique
Source: Le Sahel
Date: 29/09/2015


Revue de Presse : Politique