Revue à mi-parcours du cadre de partenariat stratégique Niger - Banque Mondiale : Identifications des problèmes et proposition de nouvelles stratégies ()

La revue à mi-parcours du cadre de partenariat stratégique entre la Banque Mondiale et le Niger a ouvert ses travaux, ce matin dans la salle Margou de l'Hôtel Gawèye de Niamey, sous la présidence du ministre d'Etat, ministre du Plan, de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Amadou Boubacar Cissé. Cette rencontre se veut un cadre de dialogue et une opportunité d'échange, d'analyse critique, d'information et d'enrichissement mutuel pour renforcer l'efficacité des opérations de la Banque Mondiale au Niger.
Outre les membres du Gouvernement, le ministre d'Etat M. Amadou Boubacar Cissé avait à ses côtés, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Niger M. Paul Noumba Um et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Nestor Coffi. Des ambassadeurs, des représentants de la coopération bilatérale et multilatérale, des représentants des organisations internationales ont également pris part à la rencontre.
La revue à mi parcours du cadre de partenariat stratégique (CPS) entre la Banque Mondiale et le Niger a un double objectif à savoir : apprécier l'état de la mise en œuvre du cadre de partenariat strategique et tirer les leçons en vue d'apporter les corrections pour le reste de la période ; identifier les changements majeurs intervenus depuis l'adoption du CPS et proposer de nouvelles orientations en relation avec les priorités du Gouvernement, la nouvelle politique de la Banque et les aspirations des populations.

En ouvrant les travaux, le ministre d'Etat, ministre du Plan de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire M. Amadou Boubacar Cissé a rappelé le cadre dans lequel intervient cette coopération. «Dans le cadre de la mise en œuvre du PDES, et conformément aux engagements pris au cours de la table ronde de Paris, la Banque Mondiale a approuvé le 30 avril 2013, le cadre de partenariat strategique pour un montant de 800 millions de dollars, soit environ 400 milliards de FCFA » a-t-il déclaré en notifiant que ce cadre strategique s'inscrit dans la droite ligne des priorités du PDES et vise à soutenir le développement du Niger en tant qu'économie émergente. Il a ensuite indiqué que depuis l'adoption le 30 avril 2013 par le Conseil d'administration, de cette stratégie de partenariat, quinze (15) nouvelles opérations ont été approuvées au niveau national et trois au niveau régional.
A cette date, dira le ministre d'Etat, le montant cumulé des engagements de la Banque Mondiale pour le Niger s'élève à plus d'un milliard cent millions de dollars US. Il a notamment énuméré de façon exhaustive les opérations de la Banque mondiale, indiquant qu'elles couvrent plusieurs secteurs prioritaires tels que le développement rural, l'éducation et la santé, le secteur public, la gouvernance, le développement urbain, l'eau et l'assainissement, la démographie, le genre, le transport, l'énergie, les mines et le secteur privé. M. Amadou Boubacar Cissé a salué les résultats appréciables de ce cadre de partenariat qui se trouve selon lui, dans sa troisième année d'exécution. Il a, au nom du gouvernement et des populations bénéficiaires, félicité le dynamisme de ce dialogue politique et de ce partenariat fécond. M. Amadou Boubacar Cissé a apprécié positivement la collaboration qui lie le Niger et cette grande institution internationale et, a souhaité que les participants abordent aussi d'autres thèmes spécifiques qui permettront de renforcer davantage ce partenariat au grand bonheur des populations nigériennes. Ces échanges que le ministre d'Etat se veut participatifs, ouverts et francs ont porté sur plusieurs questionnements en vue de réévaluer la pertinence des objectifs de la stratégie.
Auparavant, le Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Niger M. Paul Noumba Um a demandé que cette rencontre soit un cadre de réflexion pour les deux parties, une occasion pour apprécier le chemin parcouru, évaluer les acquis et les défis d'une part et d'autre part identifier les changements majeurs qui sont intervenus entre temps et en mesurer les ajustements qui s'imposent au cadre de partenariat stratégique. M. Paul Noumba Um a, par ailleurs adressé ses vives félicitations aux autorités nigériennes pour les efforts entrepris dans le cadre de ce partenariat. Il a également émis le vœu de continuer à soutenir le Niger en vue d'offrir un mieux être aux populations nigériennes, particulièrement les plus vulnérables.
A noter qu'au cours de ce conclave, une communication a été faite sur l'état de mise en œuvre du Cadre de Partenariat stratégique entre la Banque Mondiale et le Niger. Cette présentation a suscité des échanges enrichissants entre la partie gouvernementale et la délégation de la Banque Mondiale.

Aïssa Abdoulaye Alfary



Categorie: Economie
Source: Le Sahel
Date: 29/01/2015


Revue de Presse : Economie