Réunion de haut niveau sur l'impact humanitaire causé par les violences perpétrées par Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad : Pour une mobilisation de la Communauté Internationale ()

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Son Excellence Monsieur BRIGI RAFINI a participé, à New York, le vendredi 25 septembre 2015, à une rencontre de haut niveau sur l'impact humanitaire causé par les violences perpétrées par Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad.
Présidée par le Sous-secrétaire Général aux Affaires Humanitaires et Coordonateur aux Secours d'Urgence de la mission des Nations Unies, Monsieur Stephen O'Brien cet événement de haut niveau, a pour objectifs de mobiliser les Etats membres à endosser une plus grande responsabilité face à l'impact humanitaire causé par les violences perpétrées par Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad. Il s'agit aussi de mettre à la disposition des participants d'éléments
d'appréciation de l'ampleur du phénomène et ses conséquences sur les populations de la région du Lac Tchad, particulières sur la couche la plus vulnérable que constituent , les personnes âgées, les femmes et les enfants.
Il s'agit également de mobiliser et d'attirer l'attention de la Communauté Internationale, sur son devoir de partager la responsabilité de répondre à la crise humanitaire dans le Bassin du Lac Tchad, une région dans laquelle les attaques répétées de Boko Haram ont entrainé, le déplacement massive des populations, la dégradation économique et alimentaire des ménages.
Dans son intervention, très attendue par les participants, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Son Excellence Monsieur BRIGI RAFINI, a démontré la maîtrise qu'il a de la situation sécuritaire, humanitaire dans le Bassin du Lac Tchad, depuis l'avènement de cette secte terroriste dans la région.

Après avoir présenté la situation qui prévaut dans le Bassin du Lac Tchad, le Premier
Ministre, Chef du Gouvernement a rappelé les efforts qui sont faits et qui entrain d'être fait par le Niger aux côtés des autres pays engagés dans la lutte contre Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad. Il a fait noter que les attaques de Boko Haram au Nord du Nigeria, ont entrainé un mouvement important des populations à l'intérieur du pays et vers les pays voisins comme le Niger, le Tchad et le Cameroun
Il a tiré la sonnette d'alarme, en soulignant la nécessité et l'urgence de venir en aide aux Etats engagés dans cette guerre, afin de ramener la paix et la sécurité dans cette région et de secourir les populations vulnérables.
Le message du Premier
Ministre a été par la suite appuyé par le ministre Tchadien des Affaires Etrangères, SEM Mahamat Moussa Faki et le Ministre Camerounais des Relations Extérieures Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo. Ensuite, les représentants des pays amis et partenaires au développement ont tour à tour pris la parole, pour apprécier la situation et son ampleur qui viennent d'être présentés. Ils ont tous déploré ce phénomène de Boko Haram et ses impacts négatifs sur les populations du Bassin du Lac Tchad.
Les participants à cette rencontre de haut niveau, ont compris la nécessité et l'urgence de répondre aux besoins humanitaires immédiats, et de sécuriser les investissements de développement, qui aideront les populations affectées à reconstruire leurs vies et à affaiblir l'emprise de la violence extrême dans le Bassin du Lac Tchad. Ils ont compris la nécessité et l'urgence d'aider les Etats engagés dans la guerre contre Boko Haram. D'ores et déjà et séance tenante, le représentant des Etats Unies d'Amérique a annoncé la contribution de son pays pour un montant de 6,5 millions de dollars US.
Au regard de la forte mobilisation des partenaires et de l'intérêt qu'ils ont exprimé pour cette rencontre de haut niveau, leurs satisfactions quant aux éléments d'appréciations apportés sur la situation et son ampleur dans le Bassin du Lac Tchad, on peut conclure que les objectifs assignés à cette rencontre de haut niveau sont largement atteints.
Cette rencontre s'est déroulée en présence de la Ministre des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, Madame Aïchatou Boulama Kané, de la Ministre de l'Enseignement secondaire, Mme Bety Aïchatou Habibou, du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, Monsieur Gado Mahamadou, de la Conseillère du Premier Ministre, Mme Yahaya Saadatou Barmou, de l'Ambassadeur et Représentant du Niger auprès de l'Organisation des Nations Unies
Monsieur Abdallah Wafy, de l'Ambassadeur du Niger à Washington Professeur Hassana Alidou, du Directeur Général des Organisations Internationales au Ministère des Affaires Etrangères, l'Ambassadeur Boubakar Adamou.
Il importe de souligner qu'en marge des travaux de la rencontre de haut niveau sur sur l'impact humanitaire causé par les violences perpétrées par Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad, le Premier ministre, SE. Brigi Rafini, a accordé, dans l'après midi du 25 septembre 2015, Mme Bissa Williams, Secrétaire d'Etat aux Affaires Africaines. L'audience s'est déroulée en présence de son Directeur de Cabinet, M. Gado Mahamadou, de l'Ambassadeur du Niger aux Etats Unies d'Amérique, Professeur Hassana Alidou, et du Représentant Permanent du Niger auprès de l'ONU, M. Abdallah Wafy.

Issoufou Guéro, MAEC/IA/NE
www.lesahel.org



Categorie: Economie
Source: Le Sahel
Date: 29/09/2015


Revue de Presse : Economie