Remise d'hologrammes communautaires de la CEDEAO au Bureau Nigérien du Droit d'Auteur (BNDA) : 40.000 hologrammes mis à la disposition du BNDA ()

L'Observatoire Régional du Droit d'Auteur de la CEDEAO a gracieusement offert 40.000 hologrammes communautaires au Bureau Nigérien du Droit d'Auteur (BNDA). L'hologramme est un instrument technique se présentant sous forme d'autocollant fluorescent et indétachable qui est apposé sur des exemplaires d'une œuvre produite en série afin de la distinguer des œuvres contrefaites. C'est le président de l'Observatoire Régional du Droit d'Auteur de la CEDEAO, M. Adama Sagnon, qui a remis aujourd'hui dans l' après-midi, ces hologrammes au ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, en présence du ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M. Yahouza Sadissou, et de la ministre déléguée au Développement Industriel, Mme Kafa Rékiatou Christelle Jackou.
L'objectif visé est de sécuriser les phono-grammes, les vidéogrammes et les productions littéraires sur support graphique. Tout support de ce genre qui n'en porte pas est considéré comme illégal.
Selon le ministre en charge de la Culture, la remise de ces hologrammes intervient deux mois seulement après l'adoption, par l'Assemblée Nationale, de la Loi N°2014-48 du 16 octobre 2014 modifiant et complétant l'ordonnance N° 2010 -95 du 23 décembre 2010 portant sur le droit d'auteur, les droits voisins et les expressions du patrimoine culturel traditionnel.

Cette loi, a précisé M. Ousmane Abdou, qui institue de façon solennelle le principe de la redevance destinée à la rémunération équitable pour copie privée, vient renforcer l'arsenal juridique qui vise essentiellement à garantir aux artistes et aux investisseurs culturels une jouissance paisible et équitable des fruits de leurs efforts.
Pour le ministre en charge de la Culture, la mise à la disposition d'hologrammes communautaires aux sociétés de Gestion Collective du Droit d'Auteur de nos Etats va assurément créer les conditions d'un épanouissement véritable de notre culture. ''A l'heure où la piraterie prend chaque jour de l'ampleur, nous ne pouvons que nous féliciter de la mise en circulation de ce dispositif technique d'identification et de contrôle des œuvres dans notre espace commun. C'est ainsi qu'il permettra dorénavant aux artistes et distributeurs de mieux suivre l'écoulement de leurs produits dans l'espace, et ce faisant, chacun sera assuré de bénéficier des retombées réelles de son travail'', s'est réjoui le ministre avant d'inviter les consommateurs à rester attachés à la légalité dans leurs choix.
Le ministre en charge de la Culture s'est aussi dit convaincu que c'est ensemble qu'on gagnera le pari d'assainir le marché de la circulation des œuvres dans l'espace CEDEAO.
Quant au président de l'Observatoire Régional du Droit d'Auteur de la CEDEAO, M. Adama Sagnon, lors de son allocution, il s'est appesanti sur la propriété intellectuelle avant de situer le contexte dans lequel est née cette organisation régionale. Selon lui, la propriété intellectuelle est longtemps méconnue avant de passer brusquement sur les feux des projecteurs. Il est aisé, explique-t-il, de constater que beaucoup d'individus, tapis dans l'ombre, n'ont aucun objectif que de multiplier impunément les œuvres artistiques et littéraires aux fins d'enrichissement illicites. C'est dans ce contexte qu'il a été créé, en 2009, l'Observatoire Régional du Droit d'Auteur de la CEDEAO.
Le directeur en charge de l'Education, de la Culture, de la Science et de la Technologie à la Commission de la CEDEAO, Pr Abdoulaye Maga a, de son coté, salué la création de cet observatoire qui a-t-il dit, résulte de la volonté des ministres en charge de la Culture, et de la volonté du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement, de mettre en place une structure du droit d'auteur dans l'espace CEDEAO. Et depuis, indique-t-il, mandat a été donné aux Etats membres de minimiser la piraterie des œuvres artistiques et littéraires.

Aïssa Abdoulaye Alfary



Categorie: Culture
Source: Le Sahel
Date: 21/01/2015